Par Clayton Thomas-Müller, Responsable de campagne Stop-it-at-the-Source pour 350.org

Je ne trouve pas les mots pour exprimer ma joie. Hier, la Cour d’appel fédérale a mis en échec l’approbation de l’oléoduc TransMountain de Kinder Morgan.

Cette décision est une immense victoire pour le respect des droits des peuples autochtones et la protection de notre planète.

Aujourd’hui, je veux vous remercier. Avant tout, remercier les leaders des Premières nations qui sont à l’avant de ce vaste mouvement social depuis le début. Remercier les personnes qui ont organisé des levées de fonds pour soutenir le recours juridique. Et remercier les milliers de gens qui se sont mobilisés pour dénoncer les processus d’évaluations de projets de pipelines, d’Énergie Est à Kinder Morgan.

Alors, venez célébrer cette décision le samedi 8 septembre avec des milliers de personnes à travers le Canada et à travers le monde — et continuons à nous mobiliser pour qu’ensemble, nous réussissons à mettre fin à tout nouveau projet d’énergie fossile.

La cour a ordonné l’arrêt de la construction sur l’oléoduc TransMountain. Maintenant, le processus d’évaluation de l’Office national de l’énergie (ONÉ) doit être en partie ou en totalité refait, en prenant en compte l’impact des super-pétroliers en milieu marin, et en recommençant une réelle consultation avec les Premières nations affectées. Peu importe les prochaines étapes, on parle ici de plusieurs années de retard sur le projet, et donc plusieurs années où des millions de barils de pétrole des sables bitumineux ne passeront pas à travers l’expansion TransMountain. C’est une bonne nouvelle pour la côte ouest, pour les communautés affectées, et pour le climat.

Aujourd’hui je remercie ceux et celles qui sont passés à l’action au sein d’un mouvement qui rend de telles victoires possibles. Le message envoyé hier, aujourd’hui, et demain est simple : nos gouvernements doivent cesser de promouvoir l’industrie des énergies fossiles et se mettre à l’oeuvre pour bâtir une économie juste basée sur 100% d’énergie renouvelable, qui respecte les droits des peuples autochtones.

Et cette transition est déjà en cours. Il est simplement temps que nos gouvernements emboîtent le pas aux villes qui prennent des résolutions contre les projets gaziers et pétroliers, aux communautés autochtones qui construisent déjà des projets d’énergie solaire comme Lubicon Solar, et à l’opposition tenace contre les projets dangereux tels que Teck Frontier et Ligne 3.

Ce n’est pas le moment de ralentir. Le 8 septembre, des centaines d’événements sont prévus à travers la planète pour aller Dans nos rues pour climat. Serez-vous des nôtres?

Faisons retentir notre voix pour qu’après cette décision de la Cour d’appel fédérale, le gouvernement de Justin Trudeau écoute la population d’est en ouest et pas les lobbys pétroliers de l’Alberta.

PS. Si vous le pouvez, contribuez au fonds de défense juridique Stop KM pour les personnes arrêtées lors d’actions pour protéger l’eau, la terre, le climat, et les droits autochtones sur la côte ouest au courant des derniers mois.